• Bricqueville-Sur-Mer

    Bricqueville-Sur-Mer

Fouilles archéologiques

fouilles archéologiques 

Par arrêté préfectoral de la région Normandie, une opération de diagnostic archéologique a été mise en oeuvre préalablement à la réalisation du projet de lotissement la Pairierie.
L'institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP) a mené ces opérations en mars 2017. Des tranchées de deux mètres de largeur et de 30 à 50 cm de profondeur ont été realisées, ces tranchées ont été espacées de 20 mètres.

Lire la suite

PIERRES EN LUMIERES

A l'occasion de la mise en valeur du patrimoine lors de la manifestation"Pierres en lumières"organisés par le Conseil Départemental de la Manche et la Fondation du Patrimoine le samedi 21 prochain,notre église Saint Vigor a été retenue et inscrite dans la liste des monuments visitables.
A cette occasion, l'association pour la restauration et la sauvegarde du patrimoine Bricquais participera à cette manifestation et assurera la permanence à l'église de 21h30 à minuit. M. HELYE président de l'ARSPB servira de guide pour la visite de notre église dans une ambiance musicale de musiques classiques et chants grégoriens.
Notre église profitera de cette manifestation pour installer un éclairage extérieur à type d'essai.
Vous êtes tous invités à venir découvrir notre église sous son manteau de lumière.

Eglise Saint-Vigor

L’Association pour la Restauration et la Sauvegarde du Patrimoine Bricquais (ARSPB) a été créé le 26 février 2016.

Daniel Hélye, président de cette association publie un document sur Saint-Vigor patron de l'église de Bricqueville-sur-mer.

Lire la suite

Terrain multisports

Le terrain multisports implanté début 2010 se situe derrière la Cité de la Pinte.

Différentes activités sportives peuvent être réalisées : handball, football, basket ….

Un filet est à disposition pour le volley et le tennis. Il est remisé dans les locaux de l’école.

Une piste périphérique permet l’entrainement à la course à pieds.

A proximité du terrain multisports, un boulodrome a été aménagé.

Dans un futur proche il est prévu l’aménagement d’un préau avec sanitaires.

Des jeux pour enfants sont également prévus en remplacement des jeux

de la cité de la Pinte devenus obsolétes.

Salle des Fêtes

Notre salle des fêtes est disponible pour les manifestations communales, les fêtes et les cérémonies.

Elle comprend une grande salle pouvant accueillir au maximum 236 personnes assises.

Elle est équipée d’un bar, d’une cuisine, d’un grand réfrigérateur, d'un lave-vaisselle, d’un hall d’accueil avec vestiaire, de sanitaires et d'un parking.

Réservations : les réservations sont à faire auprès du secrétariat de la mairie. Tél. 02 33 61 65 10.

En 2015 les tarifs suivants sont appliqués : commune : 250 €, hors commune : 350 €.

Histoire et patrimoine

Histoire

C'est depuis l'époque néolithique que le site de la commune a été occupé. Des fouilles archéologiques effectuées en 1995, au nord des Salines, l'ont révélé.

L'origine du nom même de Bricqueville remonte au début de l'occupation de l'actuelle Normandie par les vikings au Xe siècle : Brekki Villa (le domaine de Brekki).

On peut penser que ce Brekki était un guerrier d'origine scandinave auquel des terres avaient été concédées par Rollon ou ses successeurs en récompense de services rendus.

Historiquement, Bricqueville apparaît pour la première fois en 1145 dans l'acte de fondation de l'abbaye d'Hambye par Guillaume Paynel qui est cité comme en étant le seigneur. Le fief de la grande seigneurie de Bricqueville relève alors de l'abbaye du Mont-Saint-Michel, dont l'abbé Richard concéda à titre gratuit par une chartre datée du 6 octobre 1238, aux habitants des paroisses riveraines du hâvre de la Vanlée l'usage : de la tangue, sable, joncs, pâturage,marais, dunes et mielles, varech en mer. Donation perpétuelle, inaliénable, l'abbaye en conservant la nue-propriété, laquelle passa à l'état républicain, qui se substitua à l'abbaye sur le plan juridique. Elle ne fut pas vendue comme bien national. Elle est donc propriété de l'état, avec toutes les conséquences juridiques qui semblent ne pas avoir été modifiées jusqu'à présent (voir l'étude de M. Frémin).

Les huit fiefs qui constituaient la paroisse de Bricqueville-près-la-Mer appartenaient à deux seigneurs différents : les Paynel auxquels succédèrent les Halluin de Piennes puis les Montgomery pour les fiefs de Bricqueville, de Saint-Éloy, des Mézières et de Sey et les seigneurs de Chanteloup pour les fiefs de la Saucée, d'Annoville, de la Vallée et de la Motte.

À ces deux seigneuries correspondaient deux sections de la paroisse : la grande portion ou portion majeure dite de Saint-Vigor dont le curé était présenté par le seigneur de Bricqueville et la petite portion ou portion mineure dite de Saint-Jean dont le curé était présenté par le seigneur de Chanteloup.

Une ancienne tradition veut que les deux curés aient disposé à l'origine chacun d'une église : l'église Saint-Vigor pour l'un au Bourg et l'église Saint-Jean pour l'autre au Village Maire, à 2 km à l'ouest. Une croix de granite érigée en 1953 signale l'emplacement présumé de cette dernière qui semble avoir disparu depuis longtemps et ce au moins depuis le milieu du XVIIe siècle.

Les deux portions fusionnèrent au moment de la Révolution. C'est également à cette période que l'ancien nom de Bricqueville-près-la Mer disparaît au profit de celui de Bricqueville-sur-Mer donné à la nouvelle commune dont le territoire fut augmenté peu après de Sainte-Marguerite-près-la-Mer, au nord du territoire, qui avait préalablement été érigée en commune peuplée de 258 habitants en 1793, ce qui porta la population de Bricqueville à 2361 habitants en 1800.
Cette population n'était pas constituée uniquement de cultivateurs, il y avait depuis plusieurs siècles, de nombreux sauniers qui produisaient une importante quantité de sel (sel ignifère obtenu par évaporation, par feu de bois, de l'eau d'une saumure elle même obtenue par le rinçage du sable imprégné de sel laissé par la marée). Travail saisonnier, fatiguant et dangereux pour la santé des sauniers, mais rentable grâce au privilège du quart bouillon. Cette activité décrût à partir du quatrième quart du XVIII siècle, pour s'éteindre vers 1830. Il en reste le souvenir par le nom d'un village : "les Salines"

[source : wikipedia] complétée par Pierre Gottignies

patrimoine.

Le Havre de la Vanlée (site naturel classé en 1987). Ce site servit en 1975 de décor pour le tournage de Grand-père Viking du réalisateur Claude-Jean Bonnardot. Ce téléfilm sera diffusé en six épisodes en janvier et février 1976.
L'église Saint-Vigor, du XIXe siècle, est en pierre, le chanoine Béhier explique que cette église a été construite avec les pierres de la vieille église et celles de l'église de sainte Marguerite, abandonnée depuis longtemps et menaçant ruine. Les pierres en question étaient gratuites, ainsi que le charroi assuré bénévolement par les bricquais. Elle dépend de la paroisse Notre-Dame-de-l'Espérance du doyenné du Pays de Granville-Villedieu.
L'église Saint Vigor médiévale étant vétuste et demandant des réparations onéreuses, la décision fut prise en 1874 de construire une nouvelle église sur un terrain situé de l'autre côté de la place communale. La construction commencée en 1876, fut terminée en 1878. Tous les bricquais y participèrent car la commune n'étant pas riche, on utilisa pour la construction, les pierres de l'anciennes église, que l'on démolit et celle de l'église sainte Marguerite, désaffectée et menaçant ruine, matériaux gratuits. Pour ce faire la population fournit un travail bénévole, notamment pour le charroi de ces lourdes charges. Ce qui diminua beaucoup le montant des dépenses et permit à ce modeste village de disposer d'une église vaste et bien construite qui mérite une place de choix dans le patrimoine de notre commune et même celui du département de la Manche.

SOURCES :
Etude juridique et historique du hâvre de la Vanlée par monsieur André Frémin.
Bricqueville-sur-mer par le chanoine Pierre Béhier ED. OCEP 1975.
Les anciennes salines de la baie du mont saint Michel par A. L'Homer et CH. Piquois ED. Siloë 2002.

Situation géographique

La commune est située en Basse Normandie, dans le département de la Manche, sur la côte Ouest du Cotentin :

à 12 kilomètres au nord de Granville et 20 kilomètres au sud de Coutances.

Pour venir à Bricqueville sur Mer ...

En voiture
De Paris :
340 km par autoroutes A13, A14

De Caen:
100 km par autoroute des Estuaires A84

De Rennes :
120km par autoroute des Estuaires A84

En train
Arrivée en gare de Granville
Téléphone: 36 35

En bateau
Arrivée au port de Cherbourg
Compagnie Britanny Ferries
Téléphone: 02 33 88 44 88

En avion
Aéroport de Caen-Carpiquet
Téléphone: 02 31 71 20 10

Présentation

C'est une commune au riche passé : elle comptait, il y a deux siècles 2300 habitants, et encore 1500 à la fin du XIXème siècle, 774 en 1968. Aujourd'hui, elle compte environ 1205 habitants.

L'économie liée aux salines, fastueuse au XVIIe siècle va disparaître progressivement aujourd'hui remplacée par la production d'huîtres et de moules. La pêche subsiste bien sûr.

Le territoire communal s'étend sur 1288 hectares. Il comprend la partie Nord du Havre de la Vanlée, presqu'île sableuse non urbanisée, séparée de la terre par un bras de mer de 800 m de large.

Cette presqu'île est reliée au reste de la commune par une route submersible. Véritable spectacle insolite pendant les grandes marées.

 

Carte localisation

COORDONNEES

Mairie de Bricqueville-Sur-Mer
1, Place de la Mairie Bricqueville sur Mer 50290 France
Courriel : mairie.bricqueville-sur-mer@wanadoo.fr
Tél : 02 33 61 65 10
Fax : 02 33 61 02 66
Web : http://www.bricqueville-sur-mer.fr

HORAIRES

• le lundi, mardi, mercredi et jeudi matin : de 9h00 à 13h00,

• le mardi après-midi de 14h30 à 19h00,

• le jeudi après-midi de 16h30 à 18h00,

• le vendredi matin : de 09h00 à 12h30.